L’utilisation du téléphone portable au volant

smartphone-au-volant-attention-danger_rules_container_full

Un récent sondage de TNS Sofres permet de faire des constats alarmants sur l’utilisation du téléphone portable par les conducteurs. Si ces résultats ne sont pas une véritable surprise, les pouvoirs publics ont décidé de mener une campagne de sensibilisation « Au volant, quand vous regardez votre Smartphone, qui regarde la route ? ».

  campagne-telephone-volant-3 campagne-telephone-volant-2 campagne-telephone-volant-1

Environ 40% des automobilistes restent attentifs à leur Smartphone en conduisant

Selon l’enquête menée auprès de 950 personnes, 38% des interrogés répondent que lorsqu’ils reçoivent un appel ou un SMS en conduisant, ils ont le réflexe de regarder leur téléphone portable.

Ceux qui prennent le temps de lire leurs mails et SMS présentent 31% des conducteurs.

Les automobilistes qui écrivent des messages, mails ou qui « twittent » en conduisant sont d’ordre de 13%.

Les jeunes sont les plus concernés

L’ampleur du phénomène n’est pas à négliger car selon les statistiques 24 millions de Français possèdent un smartphone.

Si un tiers des conducteurs ayant participé au sondage utilisent leur téléphone portable en conduisant, ce nombre est doublé chez les moins de 35 ans. Pratique bien dangereuse car mobilisant l’attention auditive, visuelle, physique et cognitive. Ecrire un message en conduisant augmenterait le risque d’accident de 23 fois !

Des solutions toutes simples existent déjà : éteindre son smartphone lorsque vous prenez la route, anticiper les appels, demander à un passager de prendre la communication à votre place, faire des pauses pour passer vos coups de fil et écouter vos messages…

Internet, réseaux sociaux, SMS, autant de facteurs distrayants pour les automobilistes. Rester « connecté » tout le temps et partout c’est désormais possible. Pourtant faut-il que le progrès technologique nous fasse perdre de vue certaines précautions essentielles pour la sécurité de tous ?

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire