Ethylotest : le point sur une obligation non assortie de sanctions

ethylotestLe décret du 28 février 2012 avait rendu la possession d’un éthylotest obligatoire pour tous les conducteurs et avait prévu des sanctions en cas de non-respect de cette obligation.

Si cette obligation est maintenue par le décret du 28 février 2013, ce dernier supprime la sanction qui devait s’appliquer à compter du 1er mars 2013.

L’obligation de possession d’un éthylotest à bord du véhicule vise à lutter de façon préventive à l’une des causes majeures de mortalité sur la route : la conduite sous l’emprise de l’alcool.

Quels sont les différents types d’éthylotests et où peut-on se les procurer ?

Il existe deux types d’éthylotests : les éthylotests chimiques et les éthylotests électroniques.

Les premiers sont à usage unique et ont une durée de péremption d’environ deux ans, alors que les seconds peuvent être utilisés plusieurs fois mais nécessitent un contrôle annuel.

Les éthylotests chimiques sont les plus répandus, leur coût étant faible-souvent moins d’un euro ou au maximum quelques euros. Il est possible de les acheter dans de très nombreux points de vente aussi bien dans la grande distribution que dans le commerce de détail.

Le prix d’un éthylotest électronique varie entre plusieurs dizaines ou centaines d’euros en fonction du modèle.

Le choix de l’éthylotest revient au conducteur à condition que l’éthylotest respecte les normes applicables. Il est possible de consulter le site du Laboratoire national de métrologie et d’essais pour connaître les fabricants certifiés « NF ».

Que se passe-t-il en cas de contradiction entre le résultat de l’éthylotest et le résultat suite à un contrôle ?

Il peut arriver que le résultat d’un éthylotest soit négatif alors que lors d’un contrôle par les forces de l’ordre, il s’avère positif.

Il faut prendre en compte les phénomènes d’absorption et d’élimination de l’alcool. Le taux d’alcool maximum est atteint 30 minutes après une absorption à jeun et une heure après une absorption accompagnée d’un repas.

Dans ce cas-là, il faut attendre avant de faire le test si l’on veut que le résultat soit fiable.

Par conséquent, le conducteur qui a eu un résultat négatif suite à son éthylotest fait de façon prématurée et contrôlé positif par la police, encourt les sanctions applicables en cas de conduite en état d’ivresse.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire