Manuel Valls réaffirme sa volonté de lutter contre les principales causes des accidents de la route

manuel-valls

Le Ministre de l’Intérieur Manuel Valls a réaffirmé récemment sa position au sujet de l’excès de vitesse et de la consommation d’alcool ou de stupéfiants, deux des causes principales des accidents de la route.

Au mois de février dernier, il avait déjà exprimé son avis quant aux recommandations formulées par le Conseil national de sécurité routière sur le retour des panneaux indiquant la présence des radars automatiques.

Le Ministre de l’Intérieur a approuvé cette proposition, en précisant que la mesure sera mise en place progressivement dans les deux ou trois prochaines années.

Manuel Valls s’était également exprimé au sujet de la consommation de l’alcool qui est responsable d’environ 30% des décès sur la route, en réfutant l’idée selon laquelle il est possible de réduire ce chiffre en verbalisant les conducteurs pour non-possession d’un éthylotest et en les sanctionnant d’une amende de 11 euros.

Le 29 avril dernier, interrogé sur le déploiement des radars en France, le Ministre de l’Intérieur s’est félicité de la réduction du nombre des morts sur la route grâce à l’action de Jacques Chirac et s’est dit décidé à continuer à cette politique grâce notamment à la limitation des vitesses, pour faire baisser le nombre des morts de 4000 à 2000 dans les années à venir.

Manuel Valls a souligné qu’ « il y a 66% de morts en moins à proximité des radars », et qu’il ne baissera pas par conséquent la garde.  Pour lui, les 4 047 radars actuellement présents sur les routes permettent de sauver des vies sans qu’il y ait un abus.

Le Ministre de l’Intérieur a conclu ainsi :

« Encore une fois, nous ne devons pas baisser la garde face à tout ce qui provoque des accidents, à la fois la vitesse mais aussi la consommation d’alcool ou de stupéfiants ».

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire