Les radars embarqués nouvelle génération

(Illustration AFP/FRANCOIS LO PRESTI)

(Illustration AFP/FRANCOIS LO PRESTI)

De nouveaux radars nouvelle génération équipent désormais une vingtaine de voitures de police et de gendarmerie depuis le mois d’octobre dernier.

Ces nouveaux radars présentent des caractéristiques spécifiques et notamment la possibilité de constater l’excès de vitesse d’un véhicule circulant en sens inverse !

Quelques précisions…

Fonctionnement  des nouveaux radars embarqués

Le fonctionnement des nouveaux radars embarqués nouvelle génération repose sur le mécanisme suivant :

  • une antenne radar dissimulée derrière la plaque d’immatriculation du véhicule de police détecte l’excès de vitesse,
  • un appareil de prise de vue sur le tableau de bord permet de photographier des conducteurs en infraction grâce à un flash infrarouge invisible pour ces derniers.

Quelles sont les localités concernées par ce nouveau dispositif ?

Les nouveaux radars embarqués sont déployés dans 19 départements du territoire national : Paris, Ain, Aisne, Côtes-d’Armor, Dordogne, Eure-et-Loir, Gard, Indre-et-Loire, Loiret, Manche, Marne, Moselle, Seine-Maritime (deux véhicules), Seine-et-Marne, Seine-Saint-Denis, Yvelines, Hauts-de-Seine, Val-d’Oise, Vendée.

Les nouveautés relatives au contrôle

Les radars nouvelle génération mis en place depuis le mois de mars dernier sont en mesure de constater les infractions d’excès de vitesse en cas de dépassement du véhicule de police ou de gendarmerie par la gauche. Ces radars fonctionnent également si le véhicule de police est stationné au bord d’une route.

Les nouveaux radars embarqués  se distinguent par une nouvelle fonctionnalité.  Ils peuvent constater les excès de vitesse des véhicules qu’ils croisent !

La vitesse retenue

La vitesse retenue est la vitesse constatée diminuée d’une marge technique.

La marge technique est différente selon que la vitesse est inférieure ou supérieure à 100km/h :

  • dans le premier cas, la marge technique est de 10 km/h,
  • dans la seconde hypothèse, la marge technique est de 10%.

Le nouveau dispositif  vise en particulier les grands excès de vitesse volontaires et prémédités.

D’ici à la fin 2015, 300 radars mobiles supplémentaires seront déployés sur nos routes.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire