Code Rousseau

Facebook
Twitter

Conduite et automobilistes : qu’est-ce qui change en 2019 ?

Tous les ans la règlementation apporte son lot de nouvelles règles, certaines sont avantageuses pour les automobilistes français, d’autres sont beaucoup moins attendues, voire contestées par l’opinion publique (nous avons l’exemple concret avec le mouvement des gilets jaunes). Quelles sont les nouvelles règles qui entreront en vigueur en 2019 pour les conducteurs ? Permis probatoire plus court, augmentation du montant de la prime à la conversion, contrôle technique, péages…Auto-moto-école-93 a fait le point sur ces nouvelles mesures.

 

Période probatoire du permis plus courte si formation

C’est une nouvelle mesure qui est entrée en vigueur au 1er janvier 2019. Les nouveaux titulaires du permis de conduire ont désormais la possibilité de s’inscrire à une formation complémentaire d’une durée d’une journée (7h). La formation doit s’effectuer dans une auto-école certifiée par l’Etat. Pour pouvoir bénéficier de cette mesure, les jeunes conducteurs doivent s’inscrire à la formation entre le 6e et le 12e mois qui suit l’obtention de leur permis de conduire. La nouvelle règle permet de réduire le phénomène de « surconfiance » chez les jeunes conducteurs et leur permet de bénéficier d’une période probatoire de 2 ans au lieu de 3 ans. Si le jeune conducteur a obtenu son permis de conduire dans le cadre de la conduite accompagnée, la période probatoire est réduite de 2 ans à 1 an et demi si la formation théorique de 7 heures est effectuée.

Taxe des carburants : pas de hausse prévue pour 2019…

Le mouvement des gilets jaunes a incité le Gouvernement à suspendre sa décision d’appliquer en 2019 une hausse des taxes sur le carburant. Cette mesure aurait fait grimper le prix du gasoil d’au moins 6 centimes en raison de la taxe carbone et de la volonté d’aligner les prix du gasoil et du sans-plomb…

Le montant de la prime à la conversion revalorisé

Le Gouvernement a décidé d’augmenter le montant de la prime à la conversion pour les voitures hybrides rechargeables neuves. Celui-ci passe de 1000€ en 2018 à 2500€ en 2019. Seuls les ménages non imposables pourront, en revanche, profiter de la prime de 2 500€ pour l’achat d’un véhicule hybride d’occasion. Les ménages les plus modestes pourront bénéficier de 5000€ pour l’acquisition d’une voiture électrique ou hybride rechargeable neuve ou d’occasion. Attention toutefois, la prime à la casse ne sera désormais accordée que pour les automobiles moins polluants : les rejets de CO² ne doivent pas dépasser les 122g/km.

Meilleur contrôle des conducteurs qui roulent sans assurance

Les forces de l’ordre disposeront de nouveaux outils pour mieux contrôler les conducteurs qui ne sont pas assurés. Les gendarmes auront notamment accès à un fichier qui répertorie les véhicules assurés. Les voitures de police équipées d’un lecteur automatique de plaques d’immatriculation aideront aussi à détecter les contrevenants.

Les éthylotests anti-démarrage généralisés

Les préfets et les juges pourront désormais obliger les conducteurs qui ont fait l’objet d’un test d’alcoolémie positif d’installer un système d’éthylotest anti-démarrage dans leur véhicule à leurs frais (pour éviter une suspension du permis). Cette mesure qui a fait l’objet d’une expérimentation dans certains départements et elle est généralisée en 2019 sur tout le territoire.

D’autres mesures vont entrer en vigueur au cours de l’année 2019 : hausse des prix des péages au 1er février, des restrictions de circulation pour la région d’Ile-de-France et un contrôle technique renforcé pour les voitures diesel au 1er juillet…A suivre !

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire