Un bilan plutôt positif de l’accidentalité routière du 1er semestre 2013

Manuel Valls dans une voiture d'intervention rapide de gendarmerie, le 28 décembre 2012 à Nemours. Photo : JACQUES DEMARTHON / AFP

Manuel Valls dans une voiture d'intervention rapide de gendarmerie, le 28 décembre 2012 à Nemours. Photo : JACQUES DEMARTHON / AFP

Le Ministre de l’Intérieur, Manuel Valls a rendu public lors d’une conférence de presse, le 11 juillet dernier, le bilan de l’accidentalité routière des six premiers mois de l’année 2013.

Manuel Valls a souligné la baisse de 15,1% de la mortalité routière par rapport au premier semestre 2012. Une baisse qui est de deux fois plus importante que celle de l’année dernière, a encore précisé le Ministre de l’Intérieur.

Concernant le nombre des blessés sur les routes pendant le 1er semestre 2013, celui-ci a également diminué avec environ 6%.

Des résultats encourageants mais pas satisfaisants selon le Ministre, qui souhaite diviser d’ici 2020 le nombre des morts sur les routes.

S’il n’a pas fait une analyse précise des causes qui ont conduit à cette baisse de l’accidentalité sur nos routes, Manuel Valls a tout de même tenu à saluer l’action de l’ensemble des acteurs de la sécurité routière.

Il a également rappelé qu’un accent particulier doit être porté sur la lutte contre la vitesse excessive qui reste une cause majeure d’accidents mortels.

Des moyens tels que les radars mobiles de nouvelle génération sont en train d’être fournis aux forces de police et de gendarmerie et visent à remplacer les premiers radars embarqués déployés entre 2004 et 2005. Selon le Ministre, ces radars permettront de cibler plus particulièrement les excès de vitesse importants et contribueront à une action plus efficace dans ce domaine.

Un renforcement des dispositifs a été demandé par le Ministre de l’Intérieur pendant la période estivale des départs en vacances. Les gendarmes et les policiers présents sur le réseau routier principal et les axes secondaires, mèneront aussi bien une mission de contrôle que de prévention.

N’oubliez pas : pendant cette période, vigilance et prudence s’imposent !

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire